La démonstration du Kintsugi par Tomoka Tsuchida

©︎Tomoka Tsuchida

Qu'est-ce que le Kintsugi ?

Le kintsugi est une technique ancestrale japonaise utilisée pour réparer les poteries et les porcelaines brisées.

Les objets sont restaurés uniquement par des matériaux naturels dont le principal est l’urushi (laque végétale) qui provient de la sève de l’arbre de laque que l’on trouve en Extrême-Orient et en Asie du Sud-Est. Il est utilisé comme colle et revêtement depuis l’ère Jomon, 9000 ans avant J.C.

Cette manière de travailler traditionnelle fait partie de l'art du maki-e qui a commencé au 7e siècle. Le maki-e est une technique de décoration à la laque végétale, urushi.

Le kintsugi est né au 15e siècle lorsque le shogun Ashikaga Yoshimasa, ayant demandé une première réparation de son bol de thé, réalisée en Chine, ne fut pas satisfait du résultat. Il en demanda alors une nouvelle restauration à un maître de maki-e au Japon.

Aujourd'hui, le kintsugi est de plus en plus connu et se pratique dans le monde entier. La plupart du temps, toutefois, sa philosophie et son vrai potentiel ne sont pas bien interprété

Pour obtenir un bon résultat (beauté et robustesse), il faut utiliser des techniques de l'art du maki-e, en particulier la maîtrise de plusieurs sortes de poudres d'or et d'argent qui ne sont fabriquées qu'au Japon.

Plusieurs approches différentes

Il y a différentes façons de pratiquer le kintsugi. Les deux plus répandues sont la méthode traditionnelle et la méthode simplifiée.

La méthode traditionnelle consiste à utiliser uniquement des matériaux 100% naturels dont le principal est la laque végétale qu’on appelle l’urushi. On peut dont sans risque l’utiliser sur de la vaisselle qui sera en contact avec des produits alimentaires. Et bien sûr, c'est écologique !

Lorsqu’un objet est réparé de façon traditionnelle, il n’en sera que plus robuste. Sans compter le côté esthétique des finitions qui le mettra en valeur. Vous n'obtiendrez jamais un tel résultat avec la méthode simplifiée.

La démonstration du Kintsugi par Tomoka Tsuchida chez Sway est abordée de façon traditionnelle.

Chez Sway, nous vendons un kit à kintsugi traditionnel, ce qui est une première à Paris.

L'avantage de la méthode simplifiée est qu'elle est plus facile et plus rapide à réaliser. Cependant les matières synthétiques utilisées pour cette méthode ne sont pas recommandées pour des objets qui risquent de toucher des aliments.

Et d'un point de vue esthétique, la beauté de la finition obtenue avec la méthode traditionnelle est inégalée.

Par ailleurs, la “colle” naturelle utilisée dans la façon traditionnelle met du temps à durcir, il faut donc du temps pour terminer le processus final. La laque végétale, appelée Urushi, peut provoquer, chez certains, des allergies lorsqu'elle est fraîche. Il faut donc adopter une bonne méthodologie et acquérir un certain savoir-faire. Après avoir suivi la démonstration de Tomoka Tsuchida, vous pourrez restaurer des objets brisés plus sereinement, plus joliment et en toute sécurité.

Nous voulions faire connaître la culture traditionnelle du Kintsugi en Europe, nous avons donc décidé de vendre pour la première fois des kits traditionnels de Kintsugi à Paris. Nous espérons que la démonstration du Kintsugi par Tomoka Tsuchida sera l'occasion de découvrir la véritable culture du Kintsugi et de son esprit.

Découvrir le kit du Kintsugi

 <La démonstration du Kintsugi par Tomoka Tsuchida>

Dates et horaires :
Samedi 8 octobre
15h / 16h / 17h
Entrée libre

Lieu : Sway, 18-20 rue de Thorigny 75003 Paris
Metro : Filles du Calvaire, Saint-Sébastien-Froissart

S'il y a trop de monde le jour même, nous pouvons refuser l'admission.

< Tomoka Tsuchida >

Artisane de Kintsugi Tomoka Tsuchida

Arrivée à Paris en 2010, elle était architecte d'intérieur de magasins à Tokyo.

Après la naissance de sa fille, elle s'est posée beaucoup de questions. Que pourrait-elle faire dans la vie pour elle-même, pour sa famille et pour la nouvelle génération. Après mures réflexions, elle a choisi le Kintsugi.

Elle a acquis dans son pays d’origine ce savoir-faire, transmis de générations en générations par ses maîtres japonais de l’art du maki-e, ainsi que le potentiel de la laque végétale appelée l’urushi, merveilleux matériau qui existe depuis toujours au Japon. Un matériau d'avenir ! Elle désire transmettre, à l’Europe, la culture et l'esprit traditionnel du Kintsugi.

Elle vous présente le potentiel du Kintsugi pas seulement dans l'art, mais aussi dans la façon dont il peut s'appliquer dans la vie quotidienne.

Kintsugi Paris
https://www.instagram.com/kintsugiparis/


©︎Tomoka Tsuchida


************

The demonstration of Kintsugi by Tomoka Tsuchida

What is Kintsugi?

Kintsugi is an ancient Japanese technique used to repair broken pottery and broken porcelain.

The objects are restored using only natural materials, the main one being urushi (vegetable lacquer) which comes from the sap of the lacquer tree found in the Far East and Southeast Asia. It has been used as a glue and coating since the Jomon era, 9000 years before B.C.

This traditional method is part of the art of maki-e which started in the 7th century. Maki-e is a decorative technique using vegetable lacquer, urushi.

Kintsugi was born in the 15th century when the shogun Ashikaga Yoshimasa requested a first repair made in China of his tea bowl but he was not satisfied with it. He had it restored again by a maki-e master in Japan.

Today, kintsugi has become more and more known and is practiced all over the world.

Most of the time, however, the philosophy and the true potential of kintsugi are not well interpreted.

To achieve a good result (beauty and strength), it is necessary to use techniques of the art of maki-e, especially the mastery of several kinds of gold and silver powders which are only made in Japan.

Many different ways

There are different ways to practice kintsugi but two of them are the most used. The traditional way and the simplified way.

The traditional way requires to use only 100% natural materials, the main one being vegetable lacquer called urushi.

It can safely be used on pottery or porcelain that will be in contact with food.

Objects repaired through the simplified way, however, should not be in contact with food due to the various chemicals used in the process.

And of course, it is environmentally friendly!

When an object is repaired in the traditional way, it will be more robust, not to mention the aesthetic side of the finishing touches that will enhance it. You will never obtain such a result with the simplified way.

The demonstration of Kintsugi by Tomoka Tsuchida at Sway is approached in the traditional way and we will be selling the kintsugi kit in the traditional way for the first time in Paris.

The advantage of the simplified way is that it is easier and faster to do. However, the synthetic materials used for this method are not recommended for food contact.

And from an aesthetic point of view, the beauty of the finish with the traditional way is more beautiful than the simplified way.

In addition, the natural "glue" used in the traditional way takes time to set, so it takes time to complete the final process. The vegetable lacquer, called Urushi, can cause allergies for some people when it is raw. It is therefore necessary to adopt a good methodology and acquire a certain know-how. After attending Tomoka Tsuchida's demonstration, you will be able to restore broken objects more serenely, more beautifully and safely.

We wanted to bring the traditional Kintsugi culture to Europe, so we decided to sell for the traditional Kintsugi kits in Paris for the first time. We hope that the demonstration of Kintsugi by Tomoka Tsuchida will be an opportunity to discover the true culture of Kintsugi and its spirit.

Check out the Kintsugi kit

<The demonstration of Kintsugi by Tomoka Tsuchida>

Dates and times:
Saturday, October 8
3pm / 4pm / 5pm
Free entrance

Location:
Sway, 18-20 rue de Thorigny 75003 Paris

Metro : Filles du Calvaire, Saint-Sébastien-Froissart

If there are too many people on the day, we may refuse admission.

< Tomoka Tsuchida >

Artisan of Kintsugi. Tomoka Tsuchida

Arrived in Paris in 2010, she was a store interior designer in Tokyo.

After the birth of her daughter, she asked herself many questions. What could she do for herself, for her family and for the new generation? After much thought, she chose Kintsugi.

She acquired this skill in her native country, passed down from generation to generation by her Japanese masters of the art of maki-e.

And the potential of the vegetable lacquer called urushi, is a wonderful material that exists since the beginning of time in Japan. A material of the future! She wishes to transmit to Europe the culture and the traditional spirit of Kintsugi.

She presents the potential of Kintsugi not only in art, but also how it can be applied in but also, how it can be applied in everyday life.

Kintsugi Paris
https://www.instagram.com/kintsugiparis/